Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NUMERIQUE SANTE

Recherche sur les usages numériques en santé et dans les pratiques d'éducation thérapeutique

Enfants mut@nts, révolution numérique et variations de l'enfance

Publié le 28 Octobre 2013 par Géraldine GOULINET in a la une

Enfants mut@nts, révolution numérique et variations de l'enfance

Le numérique modifie pour chacun et particulièrement pour les enfants notre rapport au monde.

Culture, environnement, apprentissage, compétences individuelles, faces aux transformations rapides et intenses, comment les TIC influent-elles sur les représentations sociales de l’enfance et l’adolescence ? Quelles conséquences sur les normes et repères éducatifs ? Comment concevoir les interventions et les pratiques des professionnels bousculées par ces nouveaux usages ?

Psychologues, philosophes, sociologues, spécialistes internationaux du numérique et de l’éducation, pédopsychiatres, pédagogues, créateurs de jeux et de programmes informatiques, responsables associatifs ont été mobilisés pendant trois jours pour tenter d'apporter leur contribution aux évolutions sociétales constatées et exprimer leur point de vue sur ces questions.

Retour sur les principales interventions de ce colloque particulièrement riche et de grande qualité.

PARTIE 1 :

Enfants et écrans : grandir et apprendre dans un monde numérique... impact sur l'apprentissage

Marie Derain, Défenseure des enfants auprès du Défenseur des droits - Rapport 2012 Enfants et écrans : grandir dans le monde numérique
Boris Cyrulnik, Neurologue - psychiatre - Directeur d’enseignement - Université lettres et sciences humaines - Toulon
Marc Prensky, Essayiste - auteur du « digital native » 2011 - consultant et innovateur dans les domaines éducation-apprentissages - New-York - USA
Bernard Stiegler, Philosophe - professeur et directeur de l’IRI Institut de Recherche et d’Innovation - Centre Georges Pompidou - Paris - Membre du Conseil National du Numérique
Serge Proulx, Sociologue - professeur - Ecole des medias - Université du Québec à Montréal - Canada - directeur du LabCMO (communication médiatisée par ordinateur) - et du GRM (usages et cultures médiatiques)
Serge Tisseron, Psychiatre - directeur de recherche - Université Paris-Ouest-Nanterre La Défense
Serge Soudoplatoff, Polytechnicien - auteur et conférencier - spécialiste d’internet - des mondes numériques et virtuels - Les vraies ruptures d’internet
Enfants mut@nts, révolution numérique et variations de l'enfance

17 octobre 2013

Confrontation de 4 points de vues de la défenseure pour les droits de l'enfant, neuro-psychiatre, essayiste sociologue à propos des transformations du numérique sur le cerveau et les comportements de nos enfants et ados. OUI cela révolutionne l'accès au savoir, OUI cela modifie l'appréhension de nos relations sociales, OUI le fonctionnement du cerveau est sculpté par les signes et les technologies...NON il ne faut pas avoir peur des mutations opérées.

Les digital natives ne sont pas des mutants génétiquement modifiés mais il faut s'assurer d'un internet responsable tout en faisant confiance à ces nouvelles générations parfaitement capable de s'adapter et d'évoluer dans ce nouveau contexte mondial, connecté en permanence et source de potentialité pour l'humanité.

"Tout est dans la collaboration, la fluiditié et le partage. Ce sont des atouts dans la transmission des savoirs. Mais ils ne doivent pas se substituer à la relation pédagogique pour pérenniser les formes d’enseignements traditionnels"

L'introduction du colloque par Claudie HAIGNERE, Présidente d’Universcience, pose les jalons d'une révolution qui, si elle inquiète nos générations, est également source de potentiels voire d'espoir pour ce que l'on nomme les DIGITALES NATIVES, c'est-à-dire ces enfants nés avec internet et les technologies digitales.

"Nous allons d'une éducation prescrite vers une éducation réfléchie, vecteur de stimulations" ce postulat est et sera le fil conducteur des trois journées de réflexion autour des questions essentielles liées aux transformations sur le cerveau, sur le comportement, dans rapports sociaux, familiaux et éducatifs liés à l'usage des outils numériques dans le quotidien des jeunes et adolescents.

Pour autant, "l’information n’est pas le savoir" comme l'affirme Michel serres (auteur de Petite Poucette). Aussi, les écans si communicants soient-ils, doivent nous permettre de prendre de la distance par rapport au numérique pour déterminer la place et le rôle du parent, de l’éducateur pour aider "à faire de tri dans ce monde numérique entre l’important et le superficiel."

Si la manière d’être connecté change la manière d’accéder à l’information et d’appréhender le monde, "nous ne savons pas encore si cela change la manière d’apprendre". Telle est l'interrogation de Marie DERAIN, défenseure des droits de l'enfant posée dans le rapport 2012 consacré au numérique. Reconnue dès 2006 par la commission européenne comme l’une des 8 compétences clés en éducation, le rapport pointe qu'il est encore très difficile d’organiser un pilotage et encore moins une évaluation en matière d’usage numérique, en éducation comme ailleurs.

L’autre point d’attention du rapport porte sur les adolescents et le rapport à l’intimité. La modification des relations sociales et l’exposition à la vie privée des ados sur Internet pose la difficulté de dissocier pour eux le monde virtuel du réel. L'imbrication de la sphère numérique dans leur quotidien interroge sur les dérives de la vie privée pour des ados peu conscients des traces laissées et pouvant être exploitées à des fins malveillantes ou commerciales.

En cela, Ii est important de développer une "conscience réflexive face aux écrans tout en renforçant les efforts de protection".

Aller vers un INTERNET RESPONSABLE, c'est également ce que préconise Boris CYRULNIK, neuro psychiatre dans sa démonstration de la mutation. "La technologie devient notre nouvel univers". Si la communication est amplifiée, la relation risque d'être altérée notamment au niveau de l’empathie. Considérant la pensée digitale comme très différente de la pensée analogique, le risque serait de développer une population d’enfants qui utiliserait le numérique pour aller à la rencontre de l’autre et qui, en fonction du récit personnel pourrait s'enfermer dans cet univers pour ne plus s'ouvrir au monde réel.

Enfants mut@nts, révolution numérique et variations de l'enfance
Enfants mut@nts, révolution numérique et variations de l'enfance

Marc PRENSKY, la révolution est en marche...

L'intervention de cet essayiste américain a bien évidement boulversé la bienséance de la pensée normative, régulée et prudente des experts français...

Sa perception du monde, consciemment amnésique du patrimoine socio culturel, des valeurs familiales, d'une éducation fondée sur le rapport au savoir, vient sonner comme un pavé dans la marre sur la place et rôle que nous, parents, éducateur nous nous voyons attribuer dans sa vision des DIGITALES NATIVES.

Tout vient de la contextualisation

Comme Boris CYRULNIK, l'une des explications majeures permettant de comprendre les changements opérés par les écrans sur nos comportements, voire notre cerveau, provient de l'environnement dans lequel nous évoluons aujourd'hui.

Il est mondial, il est VICA (volatité, incertitude, complexité, ambiguïté), il est Frenemy (les réseaux sociaux nous amènent à être ami/ennemi en même temps), il est co-pétition (compétition et coopérationen même temps)

Et tous ces changement se sont accélérés avec le temps. S'il a fallu 10 ans pour déchiffrer pour le génome, il faut 1 heure aujourd'hui à google pour déchiffrer notre génome.

Des TIC sont conçues à chaque seconde. Aussi, ces enfants qui grandissement dans ce contexte VICA se sont totalement adaptés à ce nouveau milieu au point que pour Marc Prensky "les attachements sécures viendront certainement demain de ces technologies"

Que pert-on, que gagne-t-on ?

La jeunesse est en quête de ce nouveau monde, capable de vivre dans une société HUBOT (homme machine) et détentrice d'une sagesse numérique : "la sagesse ne vient plus du cerveau humain seul mais de la symbiose avec la technologie" déclare Marc Prensky.

La société HUBOT offre de formidables perspectives d'intégration aux autistes qui seront tout à fait capable d'évoluer en mode aynchrone proposé par les écrans comme elle reconfigurera les modes de transmission des savoirs empiriques à des notions essentielles, ce que Marc Prensky dénomme le Future cation : c'est à dire un rééquilibrage de la formation des futures générations visant à retenir les éléments du passé qui sont seulement nécessaires.

Enfants mut@nts, révolution numérique et variations de l'enfance
Commenter cet article