Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NUMERIQUE SANTE

Recherche sur les usages numériques en santé et dans les pratiques d'éducation thérapeutique

Le vécu du patient au coeur de la révolution numérique de l'hôpital

Publié le 19 Septembre 2014 par Géraldine GOULINET in A l'Hôpital

Le vécu du patient au coeur de la révolution numérique de l'hôpital

Qu'il s'agisse de sérious game ou d'enseignement en ligne en éducation thérapeutique, de design hospitalier, d'objets connectés, toutes les expériences présentées à l'occasion de la Nantes Digital Week organisé le 16 septembre dernier préfigurent une transformation de la place du patient dans l'écosystème numérique de santé.

L'écosystème numérique de santé en mutation

A ce titre, il est intéressant d'observer l'emergence d'une 2ème phase dans l'écosystème numérique de santé. Si la première s'est largement centrée sur le DMP (dossier médical personnel qui, par ailleurs, est aujourd'hui "partagé" ), la télémédecine, la messagerie sécurisée, bref la construction d'un environnement numérique facilitant la coopération, la coordination et la communication entre professionnels de santé pour améliorer la prise en charge du patient, la phase actuelle ouvre la voie d'une expression quasi "populaire" des patients réaffirmant ainsi leur capacité à se prendre en charge, voire à contrecarrer le pouvoir médical.

Cette expression, née la plupart des temps des blogs, se structure aujourd'hui avec l'arrivée de plateformes web organisées pour faire entendre la voix des patients. A l'image des sites tels que la voix des patients, 66 millions d'impatients, cancer contribution, My Hospi Friends, start up, laboratoire pharmaceutique, établissement de santé, associations de patients, tous se saisissent du web comme moyen d'expression, d'information et de connaissances.

L'information et la connaissance devient le pouvoir d'agir

Car au-delà de l'expression, c'est bien la question de l'information et de la connaissance qui fédère aujourd'hui l'utilisation par les patients des dispositifs numériques crées soit à leur initiative, soit proposés par le marché.

Ainsi, l'appropriation des objets connectés, des applications mobiles visant l'auto-surveillance, l'auto-mesure de paramètres de santé (quantified self) ont largement contribué à transformer la posture du patient, acteur de santé. Plus d'autonomie, plus de responsabilité, plus de liberté, il revendique son rôle de patient expert, de partenaire face aux professionnels de santé.

Face à la fracture des usages quasi-imposée par la révolution sociale des patients, plaidoyée au passage par l'An II de la Démocratie Sanitaire, une transformation des pratiques s'opèrent. Ce serait-ce le véritable démarrage du modèle biopsychosocial où l'usager de santé prendrait toute son identité ? Faut-il l'Humanité Digitale pour engager une réflexion et une prise de conscience de l'importance de cette corporiété comme le souligne le sociologue Antonio Cassilli pour transformer les modèles organisationnels et s'inscrire dans un nouveau paradigme ?

Commenter cet article